commun-blason5

De Monfaucon en Berry
à
Villequiers

napoléon
Napoléon empereur

Encore une histoire de canton et d'église

La question du chef-lieu de canton est à nouveau soulevée en 1798, suite à une pétition de Baugy ; le département envoie à Paris un rapport faisant remarquer que "cette localité est plus centrale, que c'est un passage habituel des troupes" ; que " Villequiers n'a point accepté la constitution et est animé du plus mauvais esprit". Le chef-lieu de canton sera finalement fixé à Baugy le 22 août 1801.

Le Concordat de 1801 amène la fin des difficultés religieuses. Les anciens presbytères sont rendus aux curés. En 1803 les églises de Laverdines et de La Faye devont remettre à l'église de Villequiers les objets du culte et le mobilier qu'elles détenaient.

La conscription sous l'empire

Sous l'Empire, les guerres continuant, les levées obligatoires se multiplient : 14 hommes pour le canton en 1808. Pour Villequiers, quatre plus un remplaçant en 1809, 12 encore en 1813 et 1814. La conscription devient le cauchemar des campagnes. Les réclamations des parents, les certificats médicaux ne seront plus admis pour les exemptions. Seuls seront exempts de service les fils uniques de veuves et, en 1814 de "veuves de plus de 71 ans" !

conscription
la conscription sous l'empire
clefg clefh clefd