commun_blason
commun-nom
s'ouvre dans une nouvelle fenêtre

 

 


Les tables ...

Une partie des convives ... et le bar !

Pendant les répétitions...

...juste avant le début du spectacle !

Et c'est parti !
Mais??? C'est ma veste....

Est-elle toujours dans le carton ?


Et oui; elle était bien dans le carton !
 
 
.
La sculpture sur ballons amuse toujours...les grands !

Peint, le temps d'une chanson "On va s'aimer" !

Le spectacle est terminé : le chanteur, la "victime", le magicien...

... et les danseuses viennent saluer le public !

Le comité des fêtes au complet, au complet ? Non pas tout à fait !

12 octobre 2013, date à marquer d'une pierre blanche : Soirée cabaret à Villequiers .

Comme à l'accoutumée, c'est encore une fois un franc succès pour la soirée cabaret du comité des fêtes de Villequiers ! Tous les ingrédients y étaient : bonne chair, beaux décors, belles plantes et un très bon spectacle ! Il ne manquait rien pour faire le bonheur des spectateurs, et le public, fort de ses 108 convives, n'a pas boudé son plaisir ! Y'a pas à dire, Christine, la meneuse de revue du comité des fêtes sait créer l'évènement !

Les tours de magie, classiques, n'en ont pas pour autant dévoilé leurs secrets ; citons, par exemple le tour de cartes qui nous a ramené au temps de la piste aux étoiles, émission mythique de la télévision noir et blanc, avec un Monsieur Loyal inoubliable, Roger Lanzac ! C'est évidemment un temps que les moins de '2 fois 20 ans' ne peuvent pas connaitre ; c'était le temps de la chaine unique. La belle contorsionniste, prisonnière tour à tour du placard à tiroirs, transpercé de plusieurs épées, du carton transpercé de multiples parapluies, des anneaux diaboliques, s'en est sortie à chaque fois, sans aucune égratignure; plus fou encore et moins connu, quand liée de la tête aux pieds d'une solide corde, elle a réussi le tour de force de s'emparer du veston de son "assistant", innocent spectateur choisi au hasard dans la salle, et de s'en vêtir, toujours encordée ! Le bonneteau a surpris le public; personne n'a gagné le beau séjour dans le nord, à Lille, promis par le comité des fêtes !

Le chanteur s'est risqué, avec brio, à reprendre de grands standards de la variété … française ou pas! "Je suis un homme, oh, comme ils disent", "New-York, New-York" ou même un morceau de STARMANIA et pas le plus facile à interpréter le "SOS d'un terrien en détresse" écrit spécialement pour Daniel Balavoine, rien ne lui fait peur! Aucune prouesse vocale ne lui résiste! Tout lui réussit! Des salves d'applaudissements saluaient chacun de ses passages sur la scène.

Et que dire des magnifiques danseuses, gracieuses et belles à damner un saint! Elles excellaient dans tous les genres, flamenco, danses orientales, twist, french cancan et autres styles plus endiablés les uns que les autres.

Et pour couronner le tout, le traiteur nous avait concocté  un délicieux souper fin, servi par les charmantes hôtesses du comité des fêtes.

Oui, encore une de ces soirées à marquer d'une pierre blanche !

Les convives se sont séparés, tard dans la nuit, des étoiles plein les yeux, se jurant un peu tôt qu'on les y reprendrait l'année prochaine.


 

ar

 

haut